Vote utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Quoi acheter, sont-ils tous aux normes ?

 

Après avoir longuement étudier le problème lors de l'achat de mon 1er gilet

Voici quelques infos avec les mises à jour de 2009 et bientôt 2011:

Tous prets d'EPI par un centre-equestre à un cavalier doit être aux norme européenne en vigueure

Un gilet protège-dos est classé comme EPI (équipement de protection individuelle) repondant à certaines normes

Pour commencer, le gilet doit comporter le marquage CE normalisé

d'après les directive  89/686/CEE 1.7.92 30.6.95 93/68/CEE 1.1.95 1.1.97 93/95/CEE 29.1.94 96/58/CE 1.1.97

Logo ce

 VESTES, GILETS DE PROTECTION ET PROTEGE-EPAULES POUR CAVALIERS

La normeNF EN 13158de mai 2000 est réputée satisfaire aux exigences de la réglementation européenne. noté aussiEN 13158:2000

Ces EPI sont destinés à être portés par les cavaliers en vue de les protéger contre plusieurs risques (chocs en cas de chute ou ruades) susceptibles de menacer leur sécurité et leur santé.

Pour chacune de ces protections trois niveaux de sécurité ont été définis. Les vêtements de niveau 1 sont soumis à des essais de sévérité moins importants que ceux des niveaux  supérieurs.

Niveau 1a été conçu pour respecter les limites de poids qui s’appliquent aux jockeys lors des courses et n’est pas adapté aux vêtements utilisés lors des activités équestres. Ceux-ci doivent être au minimum de niveau 2.

Chaque vêtement doit être accompagné d’un marquage et d’une notice d’instruction.

Outre le marquage « CE » fixé d’une manière indélébile et afin de permettre un juste choix, un ensemble d'indications doit être fixé sur le vêtement ou la protection, ce sont principalement :

 Marquage :

  • le nom ou la marque commerciale du fabriquant ;  du produit ;
  • la désignation du produit, la marque ou le code commercial d'identification
  • la désignation de la taille,
  • l'année de fabrication
  • le niveau de performance (niveau 1,2 ou 3)

La notice d'instruction, jointe à la protection, apporte d'autres indications relatives à la manière de choisir la bonne taille, d'ajuster la protection, d'évaluer les niveaux de performance, d'entretenir et de nettoyer le vêtement et d'en faire un usage adapté

l'avertissement précisant que le niveau 1 est seulement conçu pour respecter les limites de poids imposé aux jockeys lors des courses, et qu'il ne convient pas aux autres activités hippiques, les types d'utilisation prévues et ceux qui ne le sont pas , les types de textile et de matériaux constituant le protecteur.

 

Les gilets de protection

    Les gilets de protection, qui sont obligatoires pour le cross et pour les jockeys, viennent de faire l’objet d’une nouvelle norme, la normeNF EN 13158de mai 2000 « Vêtements de protection - vestes, gilets de protection et protège épaules pour cavaliers - Exigences et méthodes d’essai ».

Cette norme définit des exigences d’ergonomie des gilets de manière à réduire l’inconfort qu’ils occasionnent ainsi que trois niveaux de protection, établis selon trois méthodes d’essais :

Logo Beta2000 L1

Niveau 1 : jockeys en course ;

Protecteurs fournissant un niveau plus bas de la protection qui est seulement considérée appropriée pour des jockeys de permis.

Logo Beta2000 L2

Niveau 2 : monte à cheval sans risques ;

Protecteurs fournissant un niveau plus bas que normalement de la protection qui est seulement considérée appropriée pour l'usage dans des situations à faible risque.

Celles-ci n'incluent pas l'équitation sur des routes ou tous autres surfaces dures, sauts d'excédent d'équitation, chevaux d'équitation jeunes ou excitables, ou équitation tandis qu'encore inexpérimentées.

Logo Beta2000 L3

Niveau 3 : débutants.

Protecteurs fournissant un niveau de la protection qui est considérée appropriée pour l'équitation normale de cheval, concours et pour travailler avec des chevaux.

Les protecteurs à ce niveau devraient :

  • Empêchez le mineur meurtrissant qui aurait produit la rigidité et la douleur.
  • Ramenez les dommages doux significatifs de tissu au niveau de la meurtrissure.
  • Empêchez un nombre limité de ruptures de nervure.


    Selon la MSA :« Il faut porter les gilets selon la compétence du cavalier et le type d’activités. Ces gilets protègent la clavicule, l’épaule et les côtes... Ces protections commencent à se développer. Le port du gilet est obligatoire pour le niveau 1, pas pour les niveaux 2 et 3. »
    Ces gilets sont vendus en moyenne 152,44 Euro (1 000 F).

Au sens des directives «nouvelle approche», on entend par «importateur» (ou personne responsable de la mise sur le marché), toute personne physique ou morale établie dans la Communauté qui met sur le marché communautaire un produit en provenance d’un pays tiers.

L’importateur doit garantir qu’il est en mesure de transmettre à l’autorité de surveillance du marché les informations nécessaires relatives au produit, lorsque le fabricant n’est pas établi dans la Communauté et qu’il n’a pas de mandataire dans la Communauté. La personne physique ou morale qui importe un produit dans la Communauté peut, dans certains cas de figure, être considérée comme la personne devant assumer les responsabilités incombant au fabricant en vertu des directives «nouvelle approche» applicables.

NF EN 13158 (mai 2000) Vêtements de protection. − Vestes, gilets de protection et protège-épaules pour cavaliers. − Exigences et méthodes d’essai. 24 février 2001 noC 60/19

Logo betaUK

L'organisme de normalisation BETA recommande que les gilets de protection du corps soient remplacés au moins tous les 3 à 5 ans, selon l'usage, car les propriétés d'absorption des chocs de la mousse peut commencer à diminuer.
Tout vêtement ne portant pas au minimum la mention beta2000 ne sera plus efficace et devrait être remplacé.
En outre, il est recommandé que tous les protège-dos portant une étiquette classe 1 (vert), 2 (orange) ou 3 (violet) doivent également être remplacés car ils seront entre 5 à 12 ans et inefficaces.

Logo Beta2009 L3

Une version révisée de 2000 BETA a été publié et adopté par BETA enavril 2009 et doit être connu sous le nom BETA 2009.
La version existante - BETA 2000 - se poursuivra comme une norme en vigueur pour les deux prochaines années. Les fabricants qui souhaitent retest sera en mesure de fabriquer ces vêtements jusqu'à Juillet 2011.Les vêtements fabriqués à BETA 2000 pourront encore être vendus dans les magasins après cette date. Il est toutefois prévu que la plupart des entreprises se convertir à la dernière version de la norme avant ces échéances.

Il convient de souligner que la révision de 2009 est précisément une révision de la norme existante. Ce n'est pas une nouvelle norme et la sécurité du vêtement en fonction de la quantité de l'impact du vêtement absorbe reste inchangé, de même que la couverture principale de la protection du corps lui-même.
Les principales modifications portent sur les processus de tests et de l'attention accordée au cours des essais.
· Plus d'attention est accordée à la région zip (fermeture, scratche, et autre) afin qu'un rembourrage supplémentaire soit apporté sur cette zone.
· Lepanneau au centre du dos doit être dans une seule piècede haut en bas. Cela peut nécessiter unchangement dans la conception de ces vêtements avec des petits blocs.

A ce jour (le 29 mai 2013), le FFE a rédigé ceci sur son site FFE SIF

Norme gilets de protection 2013

Le règlement général des compétitions FFE impose une norme équestre pour les gilets de protection lorsqu'ils sont obligatoires dans certaines disciplines. Une norme européenne est reconnue et testée pour les sports équestres en compétition : la norme CE EN 13158. Une norme anglaise BETA existe qui dispose de plusieurs niveaux. La norme BETA de niveau 3 (étiquette violette) correspond aux exigences de la norme européenne EN 13158 et est autorisé en compétition.

Des protections à la norme EN 1621-1 ou EN 1621-2 ne sont pas adaptées ni testées pour l'équitation et sont exclusivement destinées aux motocyclistes. Elles ne couvrent que le dos et pas l'abdomen, alors que la protection recherchée lorsqu'un gilet de protection est imposé par le règlement FFE est destinée à couvrir les risques de la pratique équestre, y compris les coups de sabot.